Violence de jeu...nes et Jeu d’enfer.

Spectacle de prévention

Violence de jeu...nes  et Jeu d’enfer sont nés d’un projet de prévention contre les conduites violentes, à risques et la pratique de jeux qui mettent en péril la vie des enfants, des adolescents. Devant la difficulté, pour l’association « Jeu du foulard » ( en 2002) puis l’A.P.E.A.S à faire passer l’information auprès des parents, des enseignants et des jeunes sur la dangerosité et la gravité de certains jeux violents, la Compagnie d’Ophée propose un spectacle de prévention à visée interactive pour tous les publics concernés.
 Ils ont été 26 jeunes (de 8 à 20 ans ) à avoir participé à la création de ce spectacle de prévention. Il s’est réalisé sous la forme théâtrale avec la nécessité d’associer une rencontre et un débat entre les comédiens et le public en amont et en fin de spectacle
 Cette création théâtrale reste dans une démarche de questionnement et d’ouverture vers un espace d’information, un échange avec tous les publics et un acte premier de prévention libérant des paroles.
Violence de jeu..nes et Jeu d’enfer ont engendré une belle réactivité chez les spectateurs confrontés à cette violence, puisqu’ils sont à l’origine de la mise en place de groupes de paroles, de projets éducatifs et d’actions culturelles.

Image

Ces spectacles se présentent sous la forme de séquences, de moments vécus lors d’une banale journée scolaire. Ils s’adaptent aux nécessités et à la demande. 
Ce sont les histoires d’Hugo, Kévin, Julie, Yohan, Laura, Caroline, Sami, Mélanie, Marie…d’un professeur, d’un surveillant, d’un proviseur, de parents et d’un quotidien.
En fait on pourrait dire que leur histoire n’est pas « des histoires qu’on raconte », mais leur réalité, notre réalité.
Ces spectacles se jouent dans tous les établissements confrontés à la violence et aux jeux violents.